Vira Savchenko à Paris, Bruxelles et Strasbourg pour demander d’agir en faveur de la libération de sa soeur ! #FreeSavchenko

Demandez la libération de Nadia Savchenko !

A l’heure où les chefs de la diplomatie ukrainien, russe, allemand et français se réuniront lundi soir à Berlin, au format « Normandie » pour examiner le suivi des accords de paix de Minsk de février sur la crise ukrainienne, Vira Savchenko, la sœur de Nadiya Savchenko sera présente à Paris, Strasbourg puis Bruxelles du 13 au 17 avril 2015, pour une série de rencontres de haut niveau de l’Etat Français et des instances Européennes afin de plaider en faveur de la libération de sa sœur.

A l’invitation de l’ONG française Cosmopolitan Project Foundation, d’Open Dialog Foundation et de l’Association des Etudiants Ukrainiens et dans la cadre d’une campagne internationale lancée pour sa libération par ces organisations et le mouvement ukrainien Vidsitch [1], elle devrait être reçue par la Mairie de Paris, au Sénat et à l’Assemblée Nationale, à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, au Parlement Européen et au Ministère des Affaires Etrangères français.

En violation de toutes les règles de droit international, Nadiya Savchenko a été enlevée dans la région de Luhansk à l’est de l’Ukraine par des miliciens armés pro-russes le 17 Juin 2014, illégalement transférée et mise en détention en Russie. Elue députée à la Rada Ukrainienne et déléguée à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, sa libération avait déjà été prévue par les accords de Minsk négociés avec la Russie par le Président Français et la chancelière allemande, et sa relaxe immédiate exigée par ses collègues de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) le 28 Janvier 2015 [2], ainsi que par de nombreuses personnalités européennes. En grève de la faim depuis 108 jours contre sa détention illégale, son état se dégrade d’heures en heures.

Comme toute personne relevant de la juridiction des Etats-membres, Nadiya Savchenko bénéficie des garanties offertes par les instruments du Conseil de l’Europe, en particulier la Convention Européenne des Droits de l’Homme qui condamne l’enlèvement, le transfert et la détention illégale. Au titre de ses fonctions de représentante à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, Nadia Savchenko bénéficie en outre de l’immunité parlementaire.

Lire notre rapport pour la libération immédiate de la députée ukrainienne Nadiya Savchenko

[1] (http://uacrisis.org/fr/lancement-d-une-campagne-internationale-pour-la-liberation-de-nadia-savchenko/)

[2] (…) the Assembly also called on the Russian Authorities to release Ukrainian PACE member Nadiia Savchenko « within 24 hours and to ensure her return to Ukraine or to hand her over to a third country » Resolution 2034 APCE 28/01/2015

Share
Posted in Ukraine.